AVAC (accouchement vaginal après césarienne)

Dans les premières années lorsque les sections C ont été introduites, les médecins ne seraient pas permettre aux femmes d’avoir un accouchement vaginal normal pour leurs futurs enfants après une césarienne. Cependant, les techniques modernes permettent désormais aux femmes la liberté d’avoir une accouchement vaginal après césarienne (AVAC), avec un taux de réussite actuel de 75%.

Sont généralement autorisés césariennes dans les cas compliqués et si votre complication est due à une condition de base ou une complication récurrente, alors les chances d’un AVAC sont réduits, voire supprimés. L’article suivant contient des informations détaillées sur AVAC y compris les risques, les procédures et la préparation.

Ce qui fait vous un bon candidat pour AVAC?

Si vous ne disposez pas des conditions médicales sous-jacentes qui pourraient entraîner des complications, alors opter pour AVAC ne devrait pas être un problème et votre livraison devrait être un succès. Les facteurs qui peuvent diminuer vos chances sont les suivants:

  • Si vous ne l’avez jamais eu de chirurgie générale autour ou sur l’utérus, par exemple myomectomie (pour l’élimination des fibromes).
  • Votre utérus n’a jamais connu une rupture.
  • Si votre césarienne était une coupe horizontale basse traversée par opposition à une verticale dans votre utérus supérieur (qui est connu comme « classique » ou « en forme de T »), alors vous devriez être bien. Ce dernier peut augmenter vos chances d’une rupture, ce qui rend AVAC risquée. De plus, gardez à l’esprit que la cicatrice sur votre estomac ne répliquent pas nécessairement celle de votre utérus, alors demandez à votre médecin toutes vos informations précédentes avant de poursuivre.
  • Si vous n’avez pas problème médical antérieur comme un placenta praevia ou un grand fibrome qui peut augmenter le risque de complications.
  • Si votre bassin est pas assez grand pour permettre un AVAC, qui, dans la plupart des cas peut être déterminée par un examen physique.
  • S’il y a un médecin expérimenté disponible à l’hôpital pour vous surveiller pendant votre travail et l’accouchement, dans le cas d’une césarienne d’urgence doit être effectuée. En outre, les anesthésiologistes fiables et autres membres du personnel médical qualifié doivent être disponibles pour des situations extrêmes aussi bien.

Les facteurs qui réduisent vos chances d’un AVAC réussi comprennent:

  • Si vous êtes une femme plus âgée, alors il y a une chance beaucoup plus faible d’avoir un AVAC réussi, si l’âge peut travailler contre vous.
  • L’excès de poids peut également entraîner des complications si votre indice de masse corporelle (IMC) doit être dans la plage normale.
  • Si le bébé est plus de 8,8 livres ou 4000 grammes.
  • Si vos grossesses sont dans les 18 mois d’intervalle.
  • Si votre période de grossesse dépasse 40 semaines.
  • Si vous ou votre bébé sont en mauvaise santé et la grossesse ne se déroule pas normalement.
  • Si votre travail doit être induite et ne se produit pas naturellement.
  • Si vous avez déjà jamais eu un accouchement par voie basse naturelle qui a réussi.

Avantages de l’AVAC (accouchement vaginal après césarienne)

Avantages

La description

moins compliqué

Une césarienne a une grande chance d’entraîner une infection ou extrême perte de sang. AVAC diminue ces risques, vous laissant avec un corps plus sain. Gardez à l’esprit que lorsqu’une section C-urgence est effectuée, le risque d’infection augmente par opposition à une césarienne programmée.

Prenant part à la procédure de livraison

Après un AVAC, les femmes se tenir instantanément et nourrir leur bébé, ce qui les fait se sentir une connexion instantanée qu’ils ne l’expérience après une césarienne.

Récupération

C-sections sont à la fois coûteuses et prennent plus de temps à récupérer. AVAC est un processus plus naturel qui permet aux patients de reprendre leur vie plus rapidement et de rester à l’hôpital pendant un court laps de temps.

Grossesses à l’avenir

C-sections répétées sont plus compliquées à chaque fois et pour les personnes qui envisagent d’avoir des enfants multiples, ce qui est très problématique. D’autre part, AVAC devient plus facile avec chaque enfant, augmentant son attrait.

Risques de AVAC (accouchement vaginal après césarienne)

Des risques

La description

échec du travail

Dans certains cas, environ 25%, le bébé ne peut pas prendre la pression qui vient avec le travail et une césarienne doit être effectuée à la place.

Infection urinaire

Lorsque vous avez une section C-urgence par opposition à une planifiée, vos chances d’une infection de l’utérus sont considérablement augmenté.

Rupture

Dans certains cas, les larmes de l’utérus en raison d’une précédente césarienne. Si vos ruptures de l’utérus, puis une section C-urgence est effectuée. Cela augmente les chances de perte de sang, une infection, des lésions cérébrales à l’enfant et dans certains cas, même la mort.

Le manque de personnel fiable

Dans les cas extrêmes, en particulier dans les hôpitaux qui sont mal équipés pour une césarienne d’urgence, une hystérectomie (ablation de l’utérus) est effectuée pour arrêter le saignement, ce qui signifie que vous ne pouvez jamais concevoir à nouveau.

problèmes pelviens

Les muscles du plancher pelvien sont ce que l’appui de votre utérus et parfois le poids et une augmentation des tensions peuvent les affaiblir, ce qui provoque les muscles à étirer de manière anormale pendant un AVAC. Cela se traduit par l’incontinence urinaire temporaire.

Comment se préparer à AVAC (accouchement vaginal après césarienne)

Si vous prévoyez d’aller pour un AVAC, alors voici quelques points pour augmenter vos chances de succès.

Les préparatifs

La description

Renseignez-vous

Parlez-en à votre médecin de vos options et assurez-vous qu’il / elle a vos antécédents médicaux de votre ancien C-section. Vous pouvez également choisir de prendre des cours avec mise bas votre autre significatif de sorte que vous êtes à la fois préparé pour ce qui est à venir.

Choisissez bien votre hôpital

Choisissez un hôpital bien équipé qui vient avec la surveillance fœtale constante, un personnel fiable qui peut effectuer une section C-urgence et anesthésistes sur appel 24/7. Autour de la transfusion sanguine d’horloge est également un service important à prendre en compte.

Laisser le travail commence naturellement

Artificiellement travail induisant peut provoquer le col à trop fermé, ce qui signifie qu’il est pas prêt à l’accouchement. Ceci augmente les chances d’avoir une rupture utérine.

Préparez-vous à toutes les possibilités

Des complications telles que la prééclampsie, un problème avec le placenta ou le cordon ombilical, votre bébé étant en mauvaise position, votre bébé ne pas faire face à la main-d’œuvre ou même votre travail ne progresse pas naturellement, pourrait se produire. Cela se traduira par une césarienne d’urgence alors soyez prêt pour le pire.

» Articles de santé générale » AVAC (accouchement vaginal après césarienne)